Aline Sepert assassinée par son compagnon : une arnaque diabolique mise à jour

Rate this post

Le meurtre de la danseuse Aline Sepert est récemment revenu sur le devant de la scène. En effet, son compagnon avait mis au point un plan machiavélique pour éliminer sa compagne. Une affaire qui réserve bien des surprises !

Aline Sepret : Un meurtre qui a impressionné tout le monde !

De nombreuses histoires de meurtres et divers autres drames ont fait les choux gras des journaux ces derniers mois.

Certains ont été rapidement élucidés, tandis que d’autres restent à ce jour inexpliqués. On peut notamment citer la disparition de Delphine Jubillar, qui reste une énigme en soi.

Ainsi, nous nous intéresserons cette fois à l’affaire qui a conduit au meurtre de Aline Sepret, une danseuse assassinée par son mari

Une affaire qui a fait grand bruit lorsque tout cela a été révélé, mais aussi en raison de la procédure utilisée par le compagnon.

Et il s’agit d’une histoire récente qui a bouleversé la France, tant les éléments de l’enquête sont nombreux. Et les raisons sont peu connues, ce qui soulève de nombreuses questions.

https://ragemag.fr/wp-content/uploads/2022/06/Aline-Sepert-assassinee-par-son-compagnon-une-arnaque-diabolique.jpg

Néanmoins, les résultats actuels de l’enquête ont permis aux enquêteurs d’élucider le plan machiavélique mis en place par son compagnon pour assassiner Aline Sepret !

Tout cela, nous allons le lire dans cet article !

Le meurtre d’Aline Sepret !

Il s’agit d’un nom qui peut révoquer différentes choses, selon le niveau de connaissances que l’on possède dans ce domaine.

En effet, le meurtre de Aline Sepret est connue pour ses différents éléments d’enquête, mais aussi pour la ruse mise en place par son compagnon.

Il est important de noter que le principal suspect dans cette affaire est Mikael Corcessin-Dervin. Un chanteur de cabaret de 41 ans, accusé d’avoir tué sa compagne Aline Sepret le 16 juin 2018 et d’avoir brûlé son corps.

Selon l’accusation, ce boulanger de formation, qui s’était improvisé DJ en Picardie avant de devenir chanteur, avait prémédité son acte. Les enquêteurs ont ainsi récemment élucidé le stratagème machiavélique mis en place par son compagnon.

Ainsi, les gendarmes ont notamment indiqué que des traces d’amitriptyline ont été détectées dans deux verres posés sur l’évier de la cuisine du couple. C’est une molécule qui a un effet laxatif renforcé lorsqu’elle est consommée avec de l’alcool.

Et ce médicament ne devait être servi qu’à son compagnon après un accident de voiture. Et selon son récit, la jeune femme avait bu un verre de rosé et un verre de vodka avec du sirop de grenadine le soir du drame.

Or, des traces de cette molécule ont été retrouvées, entre autres, dans le corps d’Aline Sepret. Cela signifie que son compagnon avait utilisé cette molécule pour endormir sa compagne. Une résolution à glacer le sang !

Et ce n’est pas tout, puisque les enquêteurs ont appris que la jeune femme avait reçu quelque temps auparavant un coup assez violent à la tête. Selon son compagnon, cela était dû à un choc qu’elle avait subi pendant son sommeil à cause de ses spasmes.

https://ragemag.fr/wp-content/uploads/2022/06/1654089519_506_Aline-Sepert-assassinee-par-son-compagnon-une-arnaque-diabolique.jpg

D’autres éléments inquiétants !

Dans l’affaire du meurtre d’Aline Sepret, il y a d’autres éléments troublants. Il faut en effet savoir que son compagnon avait déjà tenté de l’assassiner quelque temps auparavant.

Or, dans le téléphone de la victime, Aline Sepret, on a trouvé des recherches avec le mot-clé « coup sur la tête ». Cela a permis de conclure qu’elle avait été victime de violences conjugales.

Et tout cela remonte au moment où elle avait reçu un coup sur la tête. La même nuit, Mikael Corcessin a envoyé des SMS à Aline Sepret. Parmi eux, un dernier message à 0h52, dans lequel il lui demandait :  » ? Tu reviens bientôt, mon cœur ?  » A 1h03, il a pris une photo d’elle avec un bandage sur la tête.

Un pied de biche a également été retrouvé dans la chambre du couple, ce qui permet de faire le lien avec tout cela.

Affaire Aline Sepret : le chanteur de cabaret soupçonné d'avoir drogué et étranglé sa compagne - Le Parisien

Lors du drame, le chanteur avait envoyé des SMS à sa compagne alors qu’elle était déjà morte. Cela laissait supposer que tout cela avait été prémédité. Il a dit qu’il l’avait poussée dans les escaliers sans avoir l’intention de la tuer.

Il précise :  » Il est vrai qu’il y avait des incohérences dans ce que j’ai dit. J’ai essayé de faire le lien entre mes souvenirs et ce que les enquêteurs m’ont dit. » .

Il a ainsi été condamné à 25 ans de réclusion pour le meurtre de sa compagne Aline Sepret.

Voir ce post sur Instagram

Un message partagé par Le renard du prétoire (@lerenarddupretoire)


Picture of Paul

Paul

Passionné de rédaction et d'actualité depuis tout petit ! J'écris avec mon style, et je donne parfois mon avis. Depuis plus de 5 ans, la rédaction est mon métier à temps plein. J'espère que mes articles vous plairons

A Propos

Ragemag partage les dernières actualités, astuces et informations du quotidien avec passion, et depuis 5 ans maintenant.

Articles Récents