Rate this post

L’essentiel en bref

  • Le toit en pavillon est une forme spéciale du toit en croupe et convient aux villas urbaines.
  • Il est possible d’installer des panneaux solaires sur au moins une surface de toit.
  • Un toit de tente coûte environ 100 euros par mètre carré.

Qu’est-ce qu’un toit de tente ?

Le nom de toit en pavillon vient de sa forme, qui s’effile vers le haut et ressemble ainsi à une tente. On l’appelle aussi souvent toit pyramidal, bien qu’il s’agisse en fait d’une forme particulière de toit en pavillon. Ce type de toit se caractérise par quatre pans inclinés avec une pente identique, qui convergent vers un sommet, appelé point de faîtage. Comme les quatre surfaces ont généralement les mêmes dimensions, la surface de base d’un toit de tente est carrée. Il existe également des variantes particulières de la maison à toit en pavillon avec six ou huit coins.

En Allemagne, on trouve des toits en pavillon, notamment sur les clochers des églises ou les tours des châteaux, mais aussi de plus en plus souvent sur les immeubles d’habitation – notamment les villas urbaines. Cette tendance vient des pays méditerranéens, où cette construction est très répandue.

Toit en pavillon, toit en croupe et toit en bâtière : quelle est la différence ?

Le toit en pavillon est une forme particulière du toit en croupe et se distingue en premier lieu par le fait que le toit en croupe se termine par un faîte. En revanche, un toit en pavillon se termine par une pointe, le point de faîtage. La forme du toit se distingue du toit à deux pans par ses quatre pans inclinés, contrairement aux deux pans du toit à deux pans.

Avantages et inconvénients des toits en pavillon

Comme tout toit, le toit en toile présente des avantages et des inconvénients. Les arguments en faveur de ce type de toit sont qu’il offre une construction stable et qu’il résiste aux vents forts, car il a moins de surface d’attaque. En outre, la construction du toit protège les murs extérieurs, les entrées et les terrasses si vous construisez le toit avec un débord. Cette construction est également avantageuse si vous souhaitez renoncer aux pentes de toit à l’étage supérieur afin de gagner plus d’espace.

Si vous optez pour un toit en pavillon à faible pente, vous ne gagnez certes pas d’espace habitable, mais vous créez en revanche une isolation de toit particulièrement bonne. Vous pouvez également utiliser les surfaces du toit pour une installation solaire si celle-ci a une orientation appropriée – pour cela, une inclinaison de toit entre 25 et 35 degrés est nécessaire.

Mais rares sont les constructions qui ne présentent pas d’inconvénients, et cela vaut également pour les maisons d’habitation avec ce type de toit. D’une part, vous êtes fortement limité en ce qui concerne le plan, car celui-ci doit être carré. D’autre part, les toits en pavillon sont plus complexes et plus chers que les toits à deux pans classiques et les toits en appentis, ce qui s’explique par le coût plus élevé des matériaux et de l’infrastructure pour les toits en pavillon plats. Pour être utilisée comme habitation, la maison doit être construite avec un toit en pavillon à forte pente. Si la pente du toit est trop faible, vous ne disposerez que d’un espace de rangement.

Quand un toit en pavillon est-il adapté ?

Cette construction n’est adaptée que si vous veillez à ce que votre maison soit construite sur une base carrée. Certes, ce type de couverture de toit fonctionne également pour une surface de base non entièrement carrée, mais la construction est alors nettement plus difficile et donc plus coûteuse. Le plan doit au moins présenter une symétrie. Les formes de maison les plus appropriées sont les villas urbaines.

Comment est construit un toit en pavillon ?

La forme typique d’une maison à toit en pavillon est celle d’un toit à quatre pans triangulaires. Celles-ci se rejoignent en une pointe au milieu du toit – ce qui fait qu’il n’y a pas de faîte de toit. Dans le cas d’un plan carré, toutes les surfaces de toit ont le même angle d’inclinaison. Dans le cas d’un plan rectangulaire, seules les surfaces de toit opposées ont la même inclinaison. L’inclinaison du toit est généralement comprise entre 20 et 35 degrés.

Lorsque l’angle est plus raide, les pans de toit inclinés doivent être soutenus par un mât, la poutre faîtière centrale. Celle-ci transmet la charge du point de faîte au mur. Quatre chevrons d’arête permettent de stabiliser la construction du toit. Lors de la construction de la maison, veillez à ce que le toit ne soit pas trop plat, sinon vous ne gagnerez pas d’espace habitable sous le toit.

Les toits en pente sont plus résistants à la pluie que les toits plats, car l’eau de pluie peut s’écouler plus facilement que sur un toit plat par exemple. Les toits de tente dont la pente est inférieure à 22 degrés nécessitent une sous-toiture étanche à la pluie, car l’eau s’écoule difficilement.

Pour la couverture, vous avez le choix entre la tuile, l’ardoise, la pierre naturelle ou le cuivre. Si votre maison a un toit en pavillon avec une pente inférieure à 15 degrés, vous pouvez également envisager de végétaliser le toit. Consultez un couvreur pour savoir quel type de couverture convient à la forme de votre toit.

Pour l’isolation de ce type de construction, vous pouvez miser sur une isolation intégrée au toit ou une isolation sur le toit. Dans le cas d’un toit en pavillon, c’est généralement cette dernière variante qui est choisie.

Combien coûte un toit en pavillon ?

Si vous souhaitez équiper votre maison d’un toit en pavillon, vous devez vous attendre à des coûts plus élevés que pour un toit à deux pentes classique. En moyenne, ce type de toit coûte environ 100 euros par mètre carré, soit à peu près le même prix que la construction d’un toit en croupe. Un toit à deux pentes est environ 20 % moins cher. Les coûts d’un toit en pavillon se composent de la surface du toit, de la couverture du toit et d’éventuelles superstructures comme une installation solaire.

Laisser un commentaire